Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Comptabilité : qu’est-ce qu’un passif circulant ?

Notion issue de l’analyse financière, le « passif circulant » présente un intérêt majeur en comptabilité. Voilà pourquoi nous lui consacrons un article dans lequel vous apprendrez à quoi il correspond mais aussi comment le calculer et l’interpréter.

Le passif circulant, c’est quoi ?

Derrière la notion de passif circulant se trouve l’ensemble des dettes de court terme de l’entreprise c’est-à-dire toutes les dettes dont l’échéance intervient au cours des 12 prochains mois maximum.

Comptabilité passif circulant 

Le passif circulant se compose donc très majoritairement des dettes non financières qui peuvent prendre la forme de dettes fournisseurs, de dettes fiscales ou encore de dettes sociales.

Pour le calculer, il suffit donc de s’intéresser à la colonne de droite du bilan comptable et d’appliquer la formule suivante :

Passif circulant = Dettes fournisseurs + Dettes fiscales + Dettes sociales

L’intérêt du passif circulant

Bien que le passif circulant d’une entreprise soit étroitement lié à sa politique de crédit accordé aux clients, celui-ci revêt tout de même un intérêt majeur pour une société.

En premier lieu, le passif circulant est à la base d’un indicateur financier de grande importance à savoir le besoin en fonds de roulement (BFR). Ce dernier est effectivement égal à la différence entre le passif circulant et l’actif circulant. Le fonds de roulement net global doit alors être plus important que lui pour que l’entreprise puisse faire face à ses dépenses et bénéficier d’une trésorerie positive.

En second lieu, le passif circulant joue un rôle majeur en analyse financière. Il faut dire qu’il permet de définir plusieurs ratios très utiles aux entreprises parmi lesquels :

  • Le ratio de liquidité générale. Obtenu en appliquant la formule Actif circulant/Passif circulant, il mesure la capacité d’une entreprise à régler ses dettes de court terme. Si ce ratio est supérieur à 1, l’entreprise peut faire face à ses dettes d’exploitation. Dans le cas contraire, elle s’expose à des difficultés financières à court terme.

Le ratio de liquidité réduite. Calculé grâce à la formule (Actif circulant – Stocks)/Passif circulant, il a le même objectif que le ratio précédent, la seule différence tenant au fait que les stocks sont exclus en raison de leur illiquidité.

Laisser un commentaire