Contactez-nous : 02 32 76 65 65

A quoi correspondent les amortissements exceptionnels ?

L’amortissement exceptionnel est un amortissement fiscal définit par le CGI, à savoir le Code Général des Impôts. Il doit impérativement être comptabilisé. Voici quelques informations pour savoir à quoi correspondent ces amortissements, et comment les comptabiliser.

Qu’est-ce que l'amortissement exceptionnel ?

L'amortissement exceptionnel est un amortissement fiscal. Le Code Général des Impôts définit ce dernier qui permet de favoriser des entreprises ou encore d’acquérir certains biens. Généralement, l'amortissement exceptionnel est provisoire et clairement défini par des dates. Les investissements concernés sont rares et réduits dans le temps : par exemple, les matériels de réduction de nuisances sonores permettant des économies d’énergie sont considérés comme un amortissement exceptionnel jusqu’au 1er janvier 2011. La seule exception à cette règle limitative concerne l’acquisition de logiciels. Quoiqu’il en soit, il faut impérativement intégrer ce dernier à la comptabilité de l’entreprise de la façon suivante.

A quoi correspondent les amortissements exceptionnels ?

Comment comptabiliser l'amortissement exceptionnel ?

Il est impératif de comptabiliser l'amortissement exceptionnel de manière identique à un amortissement dégressif. Vous devez savoir que la loi prévoit quatre types d’amortissements exceptionnels différents, seulement deux d’entre eux devant être comptabilisés. Lorsqu’une entreprise bénéficie de l'amortissement exceptionnel fiscal, elle est dans l’obligation de procéder à deux enregistrements comptables. Tout d’abord, il faut comptabiliser un amortissement lié à la dotation économique, et ensuite il faut penser au surplus d’amortissement qui correspond à la dotation exceptionnelle constatée en amortissement dérogatoire.

 

L’amortissement exceptionnel est donc limité et, comme son nom l’indique, tout à fait exceptionnel, ne concernant que certains cas extrêmement précis énumérés précisément par le Code Général des Impôts. Si l’entreprise est concernée, alors il faut impérativement le faire apparaître dans la comptabilité pour respecter la loi en vigueur actuellement.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire