Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Bien comprendre ce qu’est la trésorerie nette et son mode de calcul

Indicateur comptable et financier essentiel dans le monde de l’entreprise, la trésorerie nette est une notion pas toujours facile à cerner pour les non-initiés à la comptabilité. Voici donc quelques éléments pour bien la définir, la calculer mais aussi l’analyser.

La trésorerie nette, c’est quoi ?

Notion parfois considérée comme complexe, la trésorerie nette correspond à l’ensemble des disponibilités à vue c’est-à-dire à l’argent mobilisable à court terme par une entreprise.

Elle revêt une importance toute particulière et ce à des moments différents de la vie d’une société :

  • En amont de sa création ou de sa reprise puisque la trésorerie nette permet de savoir si un projet d’entreprise est viable ou non
  • Durant la période d’activité de l’entreprise étant donné qu’elle est un poste critique qui est pris en compte pour effectuer des prévisions financières

 

Comment calculer la trésorerie nette ?

Déterminée à partir du bilan comptable, la trésorerie nette n’est ni plus ni moins que la différence entre le fonds de roulement net global et le besoin en fonds de roulement. Elle peut donc être calculée très simplement en utilisant la formule suivante :

Trésorerie nette = Fonds de roulement – Besoin en Fonds de Roulement

Pour rappel, le fonds de roulement est la partie des capitaux stables qui sont utilisés dans le cadre du financement des éléments indispensables à l’exploitation normale de l’entreprise. Le besoin en fonds de roulement correspond lui à l’argent nécessaire à une entreprise pour pouvoir fonctionner en attendant de percevoir les paiements des clients.

Une autre formule peut être utilisée pour calculer cet indicateur :

Trésorerie nette = Disponibilités – Dettes financières à court terme

Bien comprendre ce qu’est la trésorerie nette et son mode de calcul

Comment interpréter la trésorerie nette ?

Savoir calculer la trésorerie nette est une chose mais l’important est également de savoir comment l’analyser. Pour cette raison, nous vous conseillons de demander l'aide de votre expert comptable. Ainsi, trois situations sont possibles :

  • Elle est positive ce qui signifie que l’entreprise peut couvrir ses propres besoins. Elle est donc économiquement saine
  • Elle est nulle ce qui revient à dire qu’elle ne dispose pas de la moindre marge de manœuvre. Elle est toutefois à l’équilibre financier
  • Elle est négative et crée donc du déficit qui l’oblige à recourir à un découvert bancaire. Une faillite est à craindre
Partagez cet article :

Laisser un commentaire