Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Charges et immobilisations ne se traitent pas de la même façon en comptabilité

Savoir faire la différence entre charges et immobilisations est essentiel. Ces deux éléments ne se traitent pas de la même façon en comptabilité, et toute confusion peut avoir des conséquences néfastes sur votre résultat net.

Les charges

Les charges correspondent à toutes les dépenses qui appauvrissent l’entreprise. Il s’agit de votre loyer, de l’achat de petit matériel, de votre facture de téléphone, mais aussi des salaires versés, des impôts et des taxes. En d’autres termes, les achats non significatifs pour l’activité de l’entreprise et les dépenses liées à la vie de l’entreprise, mais directement utilisées et consommées sont des charges. Certains achats peu coûteux peuvent également être considérés comme des charges, à condition qu’ils ne dépassent pas le seuil de 500 euros fixé par l’administration fiscale.

Les immobilisations

A la différence des charges, les immobilisations correspondent à l’achat d’actifs qui créent des ressources pour les entreprises. Ils servent l’activité de l’entreprise de façon durable, et ne sont pas consommés entièrement pendant l’exercice comptable. Cette catégorie regroupe les biens non tangibles, comme les frais d’établissement et de constitution de la société, les immobilisations financières, comme la participation dans le capital d’autres société, et les immobilisations corporelles, dont font partie terrains, matériels de bureau et machines.

 

Un exemple concret

Lorsqu’un garagiste achète un photocopieur, celui-ci est considéré comme une immobilisation : il s’agit en effet d’un investissement, qui sera consommé pendant plus d’un an. En revanche, quand une entreprise spécialisée dans la vente de photocopieurs effectue le même achat, il lui faudra le comptabiliser comme une charge, car le photocopieur entre dans son stock et fera par la suite l’objet d’une transaction commerciale.

charges immobilisations comptabilité

Les conséquences en comptabilité

Les charges viennent directement grever les comptes : comptabilisées dans les comptes de classe 6, elles font baisser le résultat de l’entreprise. Sur le plan fiscal, elles sont donc déduites immédiatement. Ce n’est pas le cas des immobilisations, qui sont comptabilisées dans les comptes de classe 2 et font l’objet d’un amortissement comptable. Le montant de l’amortissement annuel est calculé en divisant la valeur du bien par sa durée de vie : sa valeur est donc déduite des comptes de l’entreprise progressivement, jusqu’à celle qu’elle soit égale à 0. On dit alors que l’immobilisation a été amortie.

Si vous souhaitez des informations complémentaires, demandez conseil à votre expert comptable.

Partagez cet article :
,

One Response to "Charges et immobilisations ne se traitent pas de la même façon en comptabilité"

  • Alexia
    5 novembre 2015 - 13:00 Répondre

    un excellent blog qui permet de mieux comprendre le monde complexe des affaires.

Laisser un commentaire