Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Entrepreneuriat : que choisir entre salaire ou dividende ?

Le choix entre salaire et dividende est l’une des principales problématiques auxquelles est confronté un entrepreneur lorsqu’il lance une activité. Il faut dire que les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients comme nous allons le voir dans cet article.

Salaire ou dividende : quelles différences ?

Les notions de « salaire » et de « dividende » présentent deux formes de revenus qu’il est possible de percevoir pour un entrepreneur.

Le salaire est « une somme d’argent reçue en contrepartie d’un travail effectué et conformément à un contrat de travail ». Il peut se composer d’une partie fixe et d’une partie variable et est généralement versé mensuellement (à la fin du mois le plus souvent).

Le dividende est « un revenu tiré des profits versés par une entreprise à ses actionnaires ». Leur montant total est défini par les actionnaires lors d’une assemblée générale.

Les avantages et inconvénients du salaire

Lorsqu’un entrepreneur opte pour le versement d’un salaire, il peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages :

  • Une protection sociale liée à son statut d’assimilé salarié
  • La possibilité de percevoir une « rémunération » s’il est associé et ne détient pas l’ensemble du capital social
  • Le gonflement des charges de l’entreprise qui aboutit à une réduction des bénéfices et donc à une baisse de l'impôt sur les sociétés.
  • Une rémunération plus avantageuse (dans le cas de la SARL) et plus régulière

Mais le salaire a aussi des points noirs : il est effectivement une charge imposable en plus d’être soumis à l’impôt sur le revenu.

Les avantages et inconvénients du dividende

Quand un entrepreneur privilégie les versements de dividendes, il s’autorise à profiter de deux avantages majeurs :

  • L’assujettissement au prélèvement forfaitaire unique plus connu sous le nom de « Flat Tax »
  • La soumission à cotisations sociales seulement lorsque la part distribuée excède 10 % du capital social

Pour autant, des inconvénients existent et le principal tient au fait que les dividendes s’appuient sur les bénéfices. Ainsi, « pas de bénéfice » signifie « pas de dividende »… La soumission des dividendes à l’impôt sur les sociétés et l’absence de protection sociale sont d’autres points noirs à ne pas omettre.

Finalement, le choix entre salaire et dividende doit être le fruit d’une analyse de la situation du dirigeant tant sur le plan social que financier ou fiscal.

Si vous souhaitez des informations complémentaires sur le choix à déterminer entre salaire et dividende conseil auprès de votre cabinet d'expert comptable.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire