Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Marge sur coûts variables : quel enjeu pour la rentabilité d’une entreprise ?

 

Parce que l’objectif de toute entreprise est d’être rentable, la marge sur coûts variables est une donnée comptable analysée de près par les décideurs. Il faut dire qu’elle est l’élément clé du calcul du seuil de rentabilité d’une activité commerciale.

La marge sur coûts variables, c’est quoi ?

Parfois connue sous l’acronyme MCV, la marge sur coûts variables est une donnée permettant à une entreprise de savoir la marge de manœuvre financière dont elle dispose pour faire face à ses coûts fixes.

En effet, dans toute société, le chiffre d’affaires généré a pour première mission de couvrir les coûts fixes (non liés au volume d’activité tels salaires, loyers, assurances ou coûts administratifs) et les coûts variables (liés au volume d’activité tels achat des matières premières, coûts de production ou de distribution).

Dans la comptabilité d'une entreprise, la marge sur coûts variables, qui ne correspond ni plus ni moins qu’à l’excédent du chiffre d’affaires sur les frais variables, se calcule selon la formule suivante :

Marge sur coûts variables = Chiffres d’Affaires – Coûts Variables

marge sur coût variable

L’interprétation de la marge sur coûts variables

Il est judicieux de toujours mettre en relation la marge sur coûts variables et les coûts fixes. Trois situations sont alors possibles :

  • La MCV est inférieure aux coûts fixes, l’entreprise est déficitaire
  • La MCV est égale aux coûts fixes, l’entreprise ne subit pas de pertes et ne fait pas de bénéfices
  • La MCV est supérieure aux coûts fixes, l’entreprise réalise des bénéfices

La marge sur coûts variables, un vrai indicateur de rentabilité

Grâce à la MCV, une entreprise est en mesure de savoir si son volume d’activités est suffisant pour qu’elle soit rentable. Pour que ce soit le cas, elle doit atteindre voire dépasser un seuil de rentabilité calculé avec la formule suivante :

Seuil de rentabilité = Charges fixes / Taux de MCV = (Charges fixes * Chiffre d’affaires) / Marge sur coûts variables

Mais là n’est pas le seul atout de la MCV puisque cette donnée peut être ventilée par produits ou gamme. Les décideurs peuvent ainsi visualiser la rentabilité de chaque gamme ou évaluer leur contribution au financement des coûts fixes. Cela doit permettre de prendre les bonnes décisions stratégiques telles l’abandon de certaines activités jugées trop peu rentables.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire