Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Quelles obligations comptables pour les professions libérales ?

Les professionnels libéraux ont bien entendu des obligations comptables. Mais ces dernières dépendent du régime d’imposition des bénéfices ainsi que du statut juridique utilisé pour exercer leur activité. Zoom sur ces différentes situations pour les professions libérales.

Les obligations comptables des professionnels libéraux au régime micro-BNC

Les professionnels libéraux qui font moins de 33 200 euros de recettes par an peuvent choisir le régime micro-BNC. Ce régime permet d’opter pour une comptabilité simplifiée. En effet, le professionnel est dispensé de bilan, de compte de résultat, de livre-journal et de grand-livre. Les obligations comptables se limitent donc à la tenue d’un livre de recette. Il faut indiquer chronologiquement le montant et l’origine des recettes, et distinguer les règlements en espèces des autres moyens de paiement.

obligations comptables professions liberales

Les obligations comptables des professionnels libéraux en déclaration contrôlée

Le professionnel doit impérativement fournir un journal des recettes et un journal des dépenses. Il s’agit de la différence entre les recettes professionnelles et les dépenses professionnelles. Ce livre-journal contient toutes les indications et liste les opérations et les enregistrements qui doivent faire référence à une pièce justificative. Le professionnel libéral doit également doit tenir uregistre des immobilisations et des amortissements. Enfin, à la clôture d’exercice, le professionnel libéral doit établir un bilan et un compte de résultat.

Les obligations comptables des professionnels libéraux exerçant en SEL

Lorsqu’un professionnel libéral opte pour la société d’exercice libéral, il doit respecter certaines règles comptables. Ces dernières dépendent de la forme juridique choisie par le professionnel ainsi que du régime des bénéfices. Tout dépend alors de la société qu’il choisit, les règles étant différentes pour les SARL, les EURL, les SASU et les SAS.

Le professionnel libéral a donc de nombreuses obligations comptables auxquelles il ne peut pas déroger.

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire