Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Comment comptabiliser les bons de réduction ?

Il est extrêmement fréquent que les clients des entreprises spécialisées dans la distribution de produits aient recours à des bons de réduction ou des chèques-cadeaux pour diminuer leur facture. Aussi, ces bons ou chèques font l’objet d’un traitement comptable bien particulier comme nous allons le voir dans cet article.

La comptabilisation du paiement avec bon de réduction

Dès lors qu’un client achète un produit et le paie partiellement avec un bon de réduction (quel que soit l’émetteur de ce dernier), l’entreprise distributrice doit enregistrer cette transaction.

Pour ce faire, il va falloir débiter le compte « 411 – Clients » à hauteur de la somme réellement payée par le client et créditer en contrepartie les comptes « 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises » et « 44571 – TVA collectée ».

comptabiliser les bons de réduction

L’enregistrement comptable de la demande de remboursement du bon de réduction

Dès lors que le bon de réduction n’est pas émis par elle-même, la société distributrice va demander le remboursement de ce dernier. Toutefois, le traitement comptable sera différent selon que l’émetteur est un fabricant de produits vendus ou bien un intermédiaire. Il est donc essentiel de distinguer les deux situations :

  • Si c’est le fabricant de produits vendus, autrement dit le fournisseur, qui a émis les bons de réduction remboursables, l’enregistrement comptable va être similaire à celui d’un avoir.
    Il faut donc d’abord débiter le compte « 401 – Fournisseurs » et créditer le compte « 609 - Rabais, remises, ristournes obtenus sur achats ».
    Dans un second temps, on débite le compte « 401 – Fournisseurs » à hauteur du montant de la facture d’achat et on crédite le compte « 401 – Fournisseurs » à hauteur du montant des bons de réduction à rembourser et le compte « 512 – Banque » à hauteur du montant net payé par le distributeur.
  • Si le bon de réduction remboursable est émis par une société tierce, le traitement comptable s’apparente à celui d’un complément de vente.
    Il faut donc débiter le compte « 411 – Clients » et créditer les comptes « 70 - Ventes de produits fabriqués, prestations de services, marchandises » et « 44571 – TVA collectée ».
    Lorsque l’entreprise intermédiaire facture une commission, le compte « 6222 – Commissions et courtages sur ventes » doit être utilisé.

Laisser un commentaire