Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Création / reprise d’entreprise : l’importance de l’ACCRE

Dispositif visant initialement à aider les demandeurs d’emploi à créer ou à reprendre une entreprise, l’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise (ACCRE) a connu de nombreuses évolutions depuis son lancement en 1979. Au 1er janvier 2019, son nom a même changé mais son importance reste elle inchangée tant elle contribue encore aujourd’hui à la création de nouvelles entreprises…



Qui sont les bénéficiaires de l’ACRE en 2019 ?

Réservée aux demandeurs d’emploi, aux jeunes de 18 à 25 ans, aux personnes handicapées âgées de moins de 29 ans et à ceux créant ou reprenant une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV), l’ACCRE a évolué au 1er janvier 2019.

Désormais, elle s’appelle Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise (ACRE) et son public est beaucoup plus large. En effet, toute personne créant ou reprenant une activité professionnelle ou bien se décidant à se lancer dans une activité non salariée en tant qu’indépendant ou que société peut profiter de l’ACRE.

ACCRE création et reprise d'entreprise

D’ailleurs, il n’a plus à soumettre de demande pour profiter de l’ACRE étant donné que cette aide est désormais automatiquement accordée à l'entrepreneur qui souhaite créer ou reprendre une entreprise.

L’ACRE, une aide essentielle pour les projets d’entreprise

Si le gouvernement français a décidé de renforcer ce dispositif, c’est parce qu’il entend bien inciter davantage encore de Français à se lancer dans des projets de création ou de reprise d’entreprise.

Rappelons effectivement que les bénéficiaires de l’ACRE peuvent, afin de faciliter le lancement de leur activité professionnelle, bénéficier d’une exonération, partielle ou totale, de charges sociales, la première année.

Afin de définir le montant de l’exonération de charges sociales auquel vous pouvez prétendre, ce sont vos revenus professionnels qu’il faut comparer au plafond annuel de la Sécurité Sociale (PASS) qui s’établit à 40 524€. Trois possibilités existent :

  • Vos revenus sont inférieurs à 75% du PASS, l’exonération de charges sociales est totale
  • Vos revenus sont compris entre 75 et 100% du PASS, l’exonération de charges sociales est dégressive
  • Vos revenus sont supérieurs au PASS, aucune exonération n’est possible

S’appliquant pendant 12 mois (jusqu’à 3 ans pour les micro-entrepreneurs. ), cette exonération porte sur l’assurance-maladie, les prestations familiales, l’invalidité-décès, la maternité et la retraite de base.

Afin de comprendre le fonctionnement de l'ACCRE dans son intégralité pour vos différents projets, n'hésitez pas à demander conseil auprès de votre cabinet d'expert comptable.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire