Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Le taux de prélèvement à la source a évolué en septembre 2019

Pour beaucoup de ménages français, le changement est probablement passé inaperçu. Pourtant, au 1er septembre 2019, le taux de prélèvement à la source a évolué afin de prendre en compte la déclaration des revenus perçus en 2018. Rassurez-vous, tout cela s’est fait automatiquement et ne nécessitait aucune démarche spécifique de votre part.

Un taux de prélèvement mis à jour dès septembre 2019

Au cours du mois d’août, les employeurs ont reçu de l’administration fiscale les taux personnalisés de prélèvement à la source actualisés sur la base des déclarations de revenus perçus en 2018.

Ainsi, dès le mois de septembre 2019, c’est ce taux qui a été appliqué pour le prélèvement à la source. Il ne faut donc pas être surpris si ce dernier a évolué sur votre fiche de paie. D’ailleurs, vous ne devez pas l’être non plus s’il est resté inchangé puisqu’à situation familiale et revenus identiques, votre taux de prélèvement doit être le même.

évolution taux de prélèvement à la source

Cette actualisation rapide du taux de prélèvement à la source est une bonne nouvelle pour l’usager puisqu’elle concourt à une meilleure contemporanéisation des prélèvements. Qui plus est, elle ne nécessite aucune action de sa part.

Il peut juste être pertinent pour un usager de vérifier que c’est bien le nouveau taux qui a été appliqué à ses revenus de septembre 2019. Pour cela, il faut simplement jeter un œil à sa feuille de paie et voir si le taux de prélèvement qui y est inscrit est bien le même que celui présent sur le dernier avis d’imposition reçu.

Ce nouveau taux — qui ne concerne pas les usagers ayant opté pour un taux neutre — sera appliqué jusqu’au mois d’août 2020, une nouvelle actualisation intervenant alors afin de prendre en compte les éventuelles évolutions de votre situation. Il pourrait même seulement s’appliquer, à titre exceptionnel, jusqu’au 1er janvier 2020, un nouveau barème fiscal devant entrer en vigueur à cette date.

Une fin d’année 2019 chargée sur le plan fiscal

Si l’évolution du taux de prélèvement à la source marque la « rentrée fiscale », d’autres impôts et taxes vont devoir être payés par les contribuables dans les mois à venir.

Dès l’automne, ce sont la taxe d’habitation et la taxe foncière qui devront être versées à l’administration fiscale, et ce avant qu’ait lieu le quatrième prélèvement trimestriel des acomptes pour les revenus sans collecteurs.

Si vous souhaitez bénéficier de davantage de conseils personnalisés en fiscalité, il est recommandé de contacter un cabinet d'expert-comptable.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire