Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Les différences entre la comptabilité d’engagement et la comptabilité de trésorerie

En France, toute société soumise au régime réel d’imposition doit respecter un certain nombre d’obligations parmi lesquelles la tenue d’une comptabilité régulière. Pour ce faire, elle a deux possibilités : tenir une comptabilité d’engagement ou tenir une comptabilité de trésorerie. Voyons donc les particularités de chacune et ce qui est possible ou ne l’est pas.

La comptabilité d’engagement, la plus complète

La comptabilité d’engagement est un mode d’enregistrement dans lequel l’ensemble des mouvements affectant le patrimoine de l’entreprise sont à prendre en compte dès lors qu’ils sont acquis ou engagés, et ce même s’ils n’ont pas encore donné lieu à un flux financier.

Passage obligé pour les sociétés commerciales soumises à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés, les entreprises individuelles relevant des BIC, les sociétés d’exercice libéral (SEL) et les comités d’entreprise et associations d’utilité publique (ayant plus que 153 000 € de ressources annuelles), la comptabilité d’engagement est la plus complète.

Aussi, c’est assurément elle qui offre l’image la plus fidèle de l’activité et du patrimoine de l’entreprise. De même, elle permet à une société de mieux suivre ses créances et dettes.

A contrario, sa tenue se révèle extrêmement chronophage et donc beaucoup plus coûteuse, surtout si vous la déléguez à un expert de la comptabilité.

comptabilité d'engagement trésorerie différence

La comptabilité de trésorerie, une version light

La comptabilité de trésorerie est un mode d’enregistrement où ne sont pris en compte que les mouvements qui ont généré un flux financier.

De droit, elle s’applique à un nombre réduit de sociétés puisque seules les entreprises individuelles et EIRL titulaires de bénéfices non commerciaux, les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés ou ne relevant pas des BIC et les comités d’entreprise et associations non contraints à la comptabilité d’engagement sont concernés.

Simple et rapide à mettre en œuvre, la comptabilité de trésorerie coûtera moins cher à une entreprise. En revanche, elle ne reflétera pas pleinement la situation financière de l’entreprise.

Choisir entre les deux comptabilités, est-ce possible ?

Il existe de très rares cas où des professionnels peuvent choisir entre tenir une comptabilité d’engagement et une comptabilité de trésorerie :

  • Les professionnels imposés aux BNC au régime de la déclaration contrôlée, autrement dit les professionnels libéraux, peuvent demander à tenir une comptabilité d’engagement.
  • Les professionnels relevant des BIC ou de l’impôt sur les sociétés sous le régime réel simplifié, principalement les artisans et commerçants, peuvent vouloir tenir une comptabilité de trésorerie. Ils le peuvent sur option mais ils devront, à la clôture de l’exercice, constater leurs créances et dettes.

Pour bénéficier de conseils personnalisés en comptabilité, n'hésitez pas à prendre contact avec un cabinet d'expert-comptable.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire