Contactez-nous : 02 32 76 65 65

Les particularités des comptes des associations

En France, on compte plus d’un million d’associations, ce qui équivaut à environ 60 milliards d’euros chaque année. Cette activité associative représente 4% du PIB national. Aussi, le côté financier d’une association est particulier et spécifique : il est donc important de bien maîtriser les différents aspects qui font toute la spécificité des comptes des associations.

Les particularités de l’analyse financière d’une association

Tout comme une entreprise à but lucratif, une association a le droit de réaliser un bénéfice. Cependant, l’association n’a pas le droit de distribuer ce bénéfice. Pour assurer la bonne gestion financière d’une association, les dirigeants nommés par le bureau associatif, doivent impérativement catégoriser les recettes en fonction des dons, des subventions ainsi que les dépenses comme les salaires, les loyers, etc… Il est fréquent que les financeurs public, les banques ou encore les organismes prêteurs demandent à avoir accès aux comptes d’une association, afin d’identifier le modèle économique de celle-ci et d’évaluer sa bonne santé financière avant de lui prêter de l’argent ou de réaliser un don. La tenue des comptes d’une association n’est pas toujours facile mais doit être réalisée avec un soin tout particulier afin de respecter les normes comptables associatives en vigueur actuellement.

particularités comptabilité associations

 

Des obligations comptables différentes d’une association à l’autre

Les obligations comptables dépendent de l’association concernée. En effet, toutes les associations doivent obligatoirement tenir une comptabilité, mais plusieurs critères entrent en compte, définissant les particularités de ces tenues de compte en fonction :

-       du statut de l’association
-       du personnel salarié
-       de l’activité économique ou commerciale qui peut être imposable

Les petites associations par exemple ne retracent que les encaissements et les décaissements. En revanche, une association de plus de 50 salariés et dépassant les 3 millions d’euros de chiffre d’affaire annuel, doit nécessairement tenir une comptabilité détaillée et publier ses comptes au journal officiel des associations. C’est donc en fonction de leur taille et de leur activité que les associations doivent établir des comptes annuels et les publier, ou non.

Chaque association a son histoire, son activité, son domaine, sa taille, … et de tous ces critères dépendent les spécificités des comptes associatifs. De nombreuses obligations comptables doivent être respectées par les dirigeants associatifs, mais ces obligations diffèrent d’une association à l’autre.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire